top of page
  • Photo du rédacteurSorius

Un abonné, un visage, une histoire !

Frédéric Moreau


SOR : Peux-tu nous dire qui tu es ?

FM: J’ai 44 ans marié, papa de jumelles de 14 ans et d’un fils de 10 ans. Après une carrière militaire dans la marine comme officier de spécialité marin pompier, j’ai basculé à EDF en 2014 où je m’occupe de la Protection de la centrale nucléaire de Fessenheim. Fils d’un routard passionné par le vélo, j’ai pédalé très jeune mais j’ai préféré suivre les traces de ma mère en course à pied. Je n’ai redécouvert le vélo qu’en 2012 suite à un problème sur le ménisque droit en commençant par le VTT pour le plaisir et au fur et à mesure je suis revenu au point de départ, « la route et la découverte de la compétition en 2022 ». Le virus m’a pris. Cycliste atypique avec mes 1,93 cm, ce que j’aime avant tout c’est prendre plaisir dans le sport, être dans la nature, à sentir mon corps performer et à gagner des petites victoires sur moi-même. Le sport c’est mon équilibre depuis toujours.

SOR : Quelle est ta séance d’entrainement préférée?

FM: Je n’en ai pas vraiment, je suis véloce naturellement avec une capacité à dégager de la puissance, mais je prends tous les entraînements comme ils viennent en me focalisant sur les attendus. Ce que j’aime avec Sorius, c’est de sentir la progression avec le temps et la diversité des entraînements. Cette approche de l’entraînement m’a permis de rééquilibrer mes trois sphères (familiale, privé et professionnel) à un moment où la charge de travail avait submergé cet équilibre. Depuis, je planifie le temps que je me donne et je n’en suis que mieux au travail.

SOR : Quel est ton plus beau souvenir de cycliste ?

FM: Bizarrement alors que je recherche essentiellement le plaisir de la performance sur moi-même, c’est ma première victoire sur le GP de Sablonceaux en UFOLEP 3ème catégorie. La sensation que ça donne de franchir la ligne en premier, de voir les efforts récompensés, sentir cette adrénaline… Mon premier geste a été d’envoyer un SMS à Lucie pour la remercier du chemin parcouru ensemble.

SOR : Quel est ton prochain objectif ?

FM: Progresser encore, être au max de ce que mon corps peut donner encore à mon âge et renouer avec la victoire en 2023. Pour ça, je dois mieux passer les côtes, être encore meilleur et j’ai encore besoin d’apprendre en course comme beaucoup de cyclistes qui commencent tard. A bientôt sur les circuits.


Kommentare


bottom of page