top of page
  • Photo du rédacteurSorius

Témoignage : Marc Antoine P.






Sorius :"Peux-tu nous raconter un peu ton histoire avec le vélo ? Comment t'es-tu lancé ?"


Issu d'une famille de cycliste, j'ai commencé le vélo à 8 ans, dans un premier temps avec le VTT, j'ai fait quelques compétitions avec de bons résultats encourageants. Par la suite j'ai diversifié ma pratique et je me suis mis à la route et au cyclo-cross.

A l’âge de 16 ans j'ai intégré le Sport-Etudes Cyclisme (Flers 61 - Normandie) durant cette période j'ai beaucoup appris et j'ai "pris de la caisse" puis à la sortie de ce sport-étude j'ai intégré une DN1 pour courir en Élite 2 National.

Puis à la suite d'une très grosse chute en compétition, j'ai mis beaucoup de temps à m'en remettre et j’ai compris que je ne signerais pas de contrat Pro avec une équipe, j'ai donc mis le vélo de côté pendant plusieurs années... chose que je le regrette aujourd'hui. Voici 3 années que j’ai repris le vélo.


Sorius :"Comment Sorius a changé ta façon de t'entraîner ? Tu ressens quoi de différent ?"


Sorius m'a permis de me "structurer" dans mes entraînements, par l'intermédiaire d'un plan personnalisé et adaptable en fonction de mes objectifs principaux, de mes sensations et mon ressenti et selon l'axe que je recherchais, avoir le choix entre Rouleur, Puncheur et Grimpeur


Sorius : "T'as un souvenir de fou avec ton vélo ? Une histoire qui t'a marqué ?"


J'ai énormément de souvenirs sur mon vélo, de la joie, des pleurs, des émotions fortes, de la souffrance, des rires, des moments où l'on se retrouve face à soi...


Mais celui qui reste le plus marquant, hormis mes victoires en courses, est ma rencontre lors d’une sortie en Espagne à l’âge de 16 ans avec le coureur Professionnel Christophe Rinero meilleur grimpeur du Tour 1998.

J'étais seul sur mon vélo et sur la fin de ma sortie quand je le croise en train de monter un col que j’étais en train de descendre, j'ai tout de suite freiné et fait demi-tour ! J'ai roulé le plus vite que je pouvais pour revenir sur lui, complètement fatigué et à bout de souffle, j'étais en admiration devant ce coureur professionnel ce que je souhaitais devenir ! Je suis resté avec lui durant toute sa sortie, à parler avec lui mais surtout à souffrir dans sa roue, me retrouvant avec une sortie de 170km à 16 ans ! Mes parents étaient très inquiets de ne pas me voir rentrer, en 1998 nous n’avions pas de téléphone portable.


Suite à cette formidable rencontre, j'étais persuadé que je voulais faire de ma passion mon métier.



Sorius : "Et pour la suite, t'as quoi en tête comme défi ou objectif ? Tu penses que Sorius peut t'aider comment ?"


J'ai encore de beaux objectifs et de défis pour cette fin de saison avec le cyclo-cross. Concernant 2024, j'ai envie de performer sur le GF du Mont Ventoux, le Roc d'Azur ainsi que sur les championnats régionaux et départementaux sur route, mon but est de lever les bras devant les autres en franchissant la ligne d'arrivée.

Sorius peut m'aider en m'accompagnant de manière personnalisée avec les plans d'entraînement établis par les ingénieurs et coach de Sorius, mais aussi par l'intermédiaire de conseils.


Comments


bottom of page