top of page
  • Photo du rédacteurSorius

Témoignage : Grégory D.




Sorius : "Peux-tu nous raconter un peu ton histoire avec le vélo ? Comment t'es-tu lancé ?"


Grégory D : "Ma passion pour le vélo a commencé au lycée. Pour me déplacer, j'avais acheté un vieux vélo d'occasion, et peu à peu, je me suis mis à faire de plus longues sorties pour le plaisir. Après avoir commencé à travailler comme électricien, j'ai eu moins de temps libre, mais je ne voulais pas abandonner le vélo. J'ai donc commencé à participer à des cyclosportives le weekend. C'était le parfait équilibre entre compétition et plaisir, sans les exigences d'une carrière professionnelle dans le cyclisme."


Sorius : "Comment Sorius a changé ta façon de t'entraîner ? Tu ressens quoi de différent ?"


Grégory D : L'arrivée de Sorius a été top pour moi. Mon emploi du temps est assez complexe, et trouver du temps pour des entraînements structurés n'est pas simple et je n’ai jamais su comment m’y prendre. Je donne mes dispo à Sorius qui me fournit un plan détaillé et après je réajuste quand j’ai un empêchement et tout se recalcule et s’adapte automatiquement à mes séances. C'est comme avoir un coach personnel qui comprend parfaitement ma vie professionnelle et mes ambitions cyclistes sans attendre un mail ou un retour, changement illimité avec Sorius, ça c’est cool pour moi. Et puis, je me sens plus en forme, car chaque entraînement est optimisé pour mon état actuel.


Sorius : "T'as un souvenir de fou avec ton vélo ? Une histoire qui t'a marqué ?"


Grégory D : Ah, oui, j'ai une histoire assez incroyable à ce sujet ! Il y a quelques années, je m'étais lancé un challenge de faire une sortie particulièrement longue de 200km, un peu pour tester mes limites. Tout se passait bien jusqu'à ce que je subisse une série de crevaisons. J’avais mis mes roues carbone pour l’occasion qui sont à boyaux. Après avoir utilisé mon boyaux de rechange, j'ai crevé une 2ème fois, et là, plus moyen de réparer. J'étais à environ 50 kilomètres de chez moi, sans aucune assistance.


Je suis rentré sur la jante. Ce n'était pas l'idéal, mais je me disais que je pouvais au moins avancer. J'ai mis près de trois heures pour rentrer, complètement en fringale et épuisé.


Quand je suis finalement arrivé chez moi, la roue arrière était irrécupérable, mais cette expérience m'a appris beaucoup sur ma résilience et ma capacité à surmonter les difficultés. Depuis, je suis beaucoup plus méticuleux avec ma préparation et mon équipement avant les longues sorties. Et bien sûr, j'ai toujours plus de kits de réparation sur moi !


Sorius : "Et pour la suite, t'as quoi en tête comme défi ou objectif ? Tu penses que Sorius peut t'aider comment ?"


Grégory D : Mon prochain grand projet, c'est plus un défi plaisir qu'une compétition. J'ai prévu de faire toute la côte ouest à vélo pendant mes vacances. Je compte partir de la plage de Bray-Dunes, juste à côté de Dunkerque, et rejoindre la plage d'Hendaye. Ce sera un parcours exceptionnel le long de nos belles côtes, avec des paysages à couper le souffle, des rencontres et sûrement son lot de défis personnels.

L'application Sorius jouera un rôle clé pour ma condition physique. Grâce aux récentes mises à jour, j'ai la possibilité de surveiller précisément mon état de forme. Cela me permettra de gérer au mieux mon entraînement et ma récupération pour être dans les meilleures dispositions possibles.


Grégory D.


コメント


bottom of page